Objectifs du client

Particuliers

  • ÉPARGNER à moyen et long terme

En fonction des objectifs du client, des possibilités existent (compte titres, PEA, assurance-vie, livret…). Le CGPI peut intervenir :

  • au début de la phase d’épargne, en effet on peut consulter ce professionnel même si l’on ne possède aucun bien.
  • au cours du développement de l’épargne des arbitrages peuvent être proposés en fonction de la conjoncture. Exemple : arbitrage* du compte titres
  • pour la transmission de l’épargne. Exemple : pour l’assurance-vie, le CGPI optimise la clause bénéficiaire par son démembrement éventuellement.

 

  • VALORISER un capital

Dans le cadre de la mission de conseil en investissements financiers, une organisation du patrimoine peut être proposée en fonction du profil de risque, de la situation familiale, des projets futurs et du contexte économique. Exemple : en fonction de son âge, il peut être intéressant de revoir la répartition du patrimoine immobilier, financier et mobilier.

 

  • DÉFISCALISER pour réduire les impôts (IR et ISF)

L’étude de la déclaration d’impôt sur le revenu ou d’impôt de solidarité sur la fortune peut permettre d’optimiser l’impôt à payer.

De plus, il existe plusieurs possibilités pour bénéficier de déductions d’impôt*, de réductions d’impôt* ou de crédits d’impôt *qui peuvent être proposées. Exemples : dons, FIP, FCPI, loi Pinel, loi Malraux…

 

  • PROTÉGER le cadre de vie et le niveau de vie du conjoint, des enfants….

En cas de décès, de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), d’incapacité temporaire et totale de travail (ITT), d’incapacité permanente partielle (IPP) et d’incapacité permanente et totale (IPT), une assurance permet de protéger l’assuré ou les proches de l’assuré, en contribuant au maintien du niveau de vie, au paiement des droits de succession, et au financement des études des enfants… par le versement d’un capital, d’une rente ou d’indemnités journalières.

Le travail du CGPI va consister à  sélectionner la meilleure couverture parmi ses partenaires.

 

  • PRÉPARER la retraite

Lors du départ à la retraite, pour limiter la baisse du niveau de vie il est possible de constituer une retraite supplémentaire : pour le salarié : plan d’épargne retraite populaire (PERP) ; assurance-vie ; bon de capitalisation, investissement dans l’immobilier…..

Pour trouver la solution adéquate, le CGPI :

  • Analyse la situation familiale, professionnelle, patrimoniale et fiscale,
  • Estime les revenus au jour de la cessation d’activité (retraite de base retraite complémentaire et autres revenus),
  • Calcule la capacité d’épargne nécessaire pour maintenir le niveau de vie souhaité.

  

  • ENVISAGER la dépendance

L’espérance de vie augmente de deux mois par an, la dépendance devient une préoccupation dont il faut tenir compte.

 

  • TRANSMETTRE le patrimoine

Un audit patrimonial permet notamment d’évaluer les droits de succession. Cela peut être le point de départ d’une réflexion qui peut amener le client à faire une donation de son vivant et préparer sa succession. Dans ce cas de figure le CGPI peut le diriger vers d’autres professionnels comme les notaires…

 

  • FINANCER un projet immobilier

Un investissement immobilier est un projet important qui nécessite que l’on détermine :

  • l’impact sur le niveau de vie : quelle somme peut-on investir ?
  • son coût : taux, assurance et garantie.

A partir d’une étude, le CGPI peut guider le client et sélectionner l’organisme bancaire qui propose le crédit le moins cher et l’assurance la plus compétitive.

 

  • PERCEVOIR des revenus

La constitution d’un capital permet de percevoir des revenus immédiatement ou ultérieurement lors du départ à la retraite. Des simulations permettre d’évaluer le montant de ces versements réguliers.

 

  • OPTIMISER la trésorerie à court terme

Le client dispose de liquidités (héritage, gains aux jeux ….), des solutions existent pour placer des fonds en attente d’investissement : super livret, compte à terme…